Déco, beauté et autre

Mèches blondes – J’ai décoloré mon henné

Depuis que je fais des hennés, j’ai entendu toutes sortes d’histoires toutes plus effrayantes les unes que les autres. Cheveux orange carotte, qui virent au vert, au bleu, qui cassent, qui fondent (oui oui j’ai entendu ça ^^), dangereux pour peau et j’en passe. Bref, le henné est victime de beaucoup de clichés.
Et quand on aborde la question du mélange chimique/henné, tout le monde vous le dira. C’est incompatible !
Vraiment? Pourtant quand on se penche un petit peu sur la question, on se rend compte qu’avec le henné, on peut faire bien plus de choses qu’il n’y paraît.

Du coup, j’ai voulu le vérifier par moi même et j’ai essayé les mèches blondes sur mon henné.

Alors il y a tout de même certaines précautions à prendre comme être sure que le henné que l’on a fait est 100% naturel et sans sels métalliques. Je vous renvoi à un article que j’ai écrit à ce sujet -> ICI
Il faut aussi ne jamais avoir fait d’indigo, donc attention aux boîtes de colorations naturelles composées de différentes plantes. Il peut y en avoir.

Pour ma part, j’avais un petit peu de tout sur mes cheveux. Des couches de henné, orcanette, red kamala, deux colorations chimiques et de l’indigo sur les pointes. J’ai donc voulu nettoyer tout ça avant de décolorer. Pour les restes de coloration chimique j’ai utilisé un « démaquillant » pour cheveux (le Colour B4). Plutôt efficace.
Pour le henné, je l’ai fait dégorger avec plusieurs masques de lait de coco et d’argile. J’ai aussi attendu 3 mois entre mon dernier henné et les mèches, de manière à ce que le cheveux ne soit pas trop gainé. Enfin pour l’indigo, il a suffi de couper les pointes. En effet, après décoloration elles étaient bleu-gris.

Maintenant, l’étape cruciale, trouver un coiffeur qui accepte de faire les mèches. Il va donc falloir être chanceuse ou persuasive ^^.
Et je suis plutôt bien tombée puisque après 2 refus, j’ai trouvé un salon qui fait aussi bien des colorations végétales que chimiques. Ma requête n’a donc pas posé de problème.

Je vous laisse découvrir le résultat en images.

Je trouve que le résultat est bien visible, notamment sur la deuxième photo où l’on voit ma couleur naturelle au niveau des racines, le henné auburn et les mèches plus claires. Alors ce n’est pas du blond platine, mais plutôt un blond vénitien. Il y a toujours une nuance un peu orange. Cependant j’ai demandé à la coiffeuse que ce ne soit pas trop blond afin que ça se marie mieux avec le roux. On pouvait faire plus prononcé.
J’arrête le henné pour quelques temps et je vais maintenant attendre que mes cheveux poussent. Dans quelques mois je retournerai faire de nouvelles mèches dans le but d’obtenir un effet ombre hair et créer une jolie transition vers ma couleur naturelle. On pourra ainsi voir le résultat d’une deuxième décoloration. Affaire à suivre donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *